L’atelier

J’aime chiner et mettre en valeur vieilles dentelles, broderies, tissus anciens et oubliés. J’ai toujours fait de la récupération d’objets divers, d’emballages, de vieilleries que je trouve dommage de jeter et de gaspiller. Je récupère, je stocke, je vois le potentiel dans l’objet et le moment venu, je joue à transformer la matière

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Lavoisier

Avec une attirance pour les arts textiles que je pratique depuis l’enfance, particulièrement le crochet. Savoir-faire ancestral, c’est une technique qui offre une grande liberté de création, et je suis heureuse de la revisiter pour la mettre au goût du jour.

L’art textile est devenu au fil du temps un moyen d’expression de ma créativité et de mes émotions. Travailler de mes mains m’apporte le calme et la paix intérieure que je souhaite transmettre dans mes réalisations. Devenir artisan d’art est donc devenu pour moi une évidence. Avec toujours l’envie d’apprendre et d’approfondir mes connaissances, j’ai suivi récemment une formation en design textile, poursuivant ainsi mon évolution sur la voie artistique.

Ainsi l’année 2020 a vu naître Les P’tites Landaises ma marque artisanale et éco-responsable de décoration d’intérieur. Je réalise des pièces décoratives murales alliant fibre textile et matériaux bruts ; des matières naturelles et locales, ainsi que des matières upcyclées, notamment des tissus anciens. Fidèle à l’art de vivre en yoga, j’utilise le plus possible des fibres naturelles et des matériaux de récupération, tout en m’autorisant la fantaisie de jolis rubans ou autres éléments colorés ! Mes fournisseurs sont des acteurs locaux soucieux de la qualité et de l’éthique de leurs articles.

J’explore actuellement  la teinture végétale, à partir de végétaux locaux et de déchets de cuisine, comme alternative aux teintures chimiques. J’en découvre toutes les subtilités avec beaucoup d’humilité et un profond respect pour tout ce que les végétaux me révèlent. Chaque bain de teinture est une surprise et invite au lâcher-prise, c’est la plante qui décide ce qu’elle veut bien nous offrir.

Pour vos questions et vos commandes personnalisées, c’est par ici :

%d blogueurs aiment cette page :